[Chantier] TSD6 Arpette - Les Arcs (73)

Les dernières photos sont dans l'actu du 03 Octobre 2009 (cliquez-ici)

Evolution du chantier, suite de l'actu du 23 Août 2009.
Le montage des gares sont presques terminées. Le câble a été posé et il reste à effectuer l'épissure. Cela consiste à réunir les 2 bouts du câble dans les règles de l'art, c'est à dire à entrelacer les torons qui les composent. La technique est délicate puisque le noeud doit être fait sur une longueur réglementaire, et la réunion des deux bouts ne doit pas excéder le diamètre du câble (46 mm pour ici)
Les chalets en G1 et G2 sont quasiment terminés, et les armoires de commandes et de puissance du télésiège sont arrivées.

La Gare retour :

Le logo du constructeur

Les verins de la tension hydraulique

La ligne :

L'épissure sera effectué ici

Le télésiège de l'Arpette aura une pente maximum de plus de 90% ! (contre une pente moyenne de l'ordre de 30%)

La Gare motrice :

L'arrivée des skieurs se fera de façon tangentiel. Avec une vitesse de 5,5 m/s, gare aux chutes !

L'armoire de commande en motrice, par Seirel Automatismes, avec l'écran de supervision, le groupe de sécurité de la ligne, les commandes électriques et secours.

Une pince du Frein de sécurité

La couverture de la gare se compose de plexiglas, la luminosité est un véritable plus.

Le rail d'accouplement

Le réducteur

L'un des moteurs hydrauliques qui s'engrènent directement sur une roue dentée de la poulie. Si le moteur électrique ou le réducteur est en panne, on peut évacuer les clients du télésiège.

L'une des pinces du frein de poulie

Moteur électrique asynchrone "SICMEMOTORI"

Les freins de service sur le volant d'inertie, c'est à dire l'arbre rapide entre moteur électrique et réducteur.

La centrale hydraulique des freins

La pince BMF, sur le principe d'une genouillère.

Siège BMF