[Enquête] Les domaines VTT vus depuis Chronique d'en Haut

Chronique d’en haut est de retour !
C’est avec un grand plaisir que l’on retrouve l’émission Chronique d’en haut présenté par Laurent Guillaume. L’émission est diffusée maintenant le samedi à 11h05 sur France 3 Rhône-Alpes-Auvergne ou sur TV5 Monde
L’un de ces sujets de Chronique d’en Haut du Samedi 12 Septembre 2009 est intitulé « Des roues dans la Pentes ».
Vidéo disponible sur le site de France 3.

Cette partie de l’émission présente l’évolution de la pratique du VTT dans nos stations de ski et l’offre de remontées mécaniques ouvertes pour les piétons, vététistes, … en été.
J’aimerai réagir aux commentaires d’un loueur d’une grande chaîne de magasin de sport dont je ne citerai pas le nom…
La Compagnie des Alpes, opérateur privé, recherche la rentabilité comme toute entreprise privée !
Alors certes, le nouveau PDG de cette société a pris des décisions un peu regrettable (voir R’actu du 12/05/2009) mais il faut prendre en compte plusieurs points.
En Tarentaise, le cadre n’est pas aussi verdoyant que dans les Portes du Soleil. L’altitude moyenne est autour de 1800m dans ces stations alors qu’elle culmine vers 1000 m dans le Chablais. On rencontre plus facilement de larges prairies à l’herbe tendre et aux chemins agréables sur les Portes du Soleil qu’en Tarentaise où le terrain est rocailleux et difficile pour une exploitation du VTT.
C’est clair que l’image des Gets ou de Morzine est beaucoup plus accrocheuse avec une station village qu’Arc 2000 ou Plagne Bellecôte.
Faisons le point sur les stations CDA en Tarentaise et les remontées mécaniques ouvertes l’été :

Val d’Isère : 3 remontées mécaniques, accès aux deux versants depuis le cœur du village. Le domaine VTT est très difficile à exploiter sur des pistes de descente de ski qui ont accueillies les championnats du monde en 2009… Mais malgré tout, petit effort 2009 avec l’ ouverture du télésiège du Village au cœur de Val d’Isère avec un bike Park. Mais la fréquentation n’a pas été exceptionnelle d’après les chiffres de passage au télésiège.

Tignes : 3 remontées sur 3 versants. Le domaine VTT de Tignes est agréable, avec des pentes douces sur Palafour et plus difficile sur la Tovière. On regrette que Val d’Isère ne fasse aucun effort pour se relier à Tignes offrant ainsi un vrai espace VTT sur l’espace Killy…
Tignes améliore son offre d’années en années sous l’impulsion de la commune et profite aussi du vecteur ski d’été qui attire une clientèle plutôt sportive et jeune. Cet été encore, de nouvelles pistes de descente étaient accessibles, et en 2008, avec l’ouverture de la Mister Freeze sur la Grande Motte.

Les Arcs/Peisey Vallandry : tous les sites sont accessibles, avec en prime le funiculaire. On remarquera que les Arcs est la station qui s’en tire le mieux niveau VTT avec la chance d’une exploitation sur des pentes de 2700 à 800m d’altitude… Et malgré tout ca joue énormément sur l’offre (promenade de 30kms depuis le sommet du Transarc vers Bourg St Maurice via Villaroger) De plus, après un domaine novateur des années 1990 vieillissant, le domaine a repris un coup de jeune avec l’ouverture du télésiège des Combettes et de son Bike Park sur Arc 1600. Facilité d’apporter du monde, le funiculaire est à porter de main et le télésiège de la Cachette donne toujours accès à la piste de VTT de descente réputée avec l’Avalanche Bike par exemple.

La Plagne : le domaine très large est accessible par une dizaine de remontées mécaniques, éparpillée et ouverte en alternance… La liaison avec les Arcs via le Vanoise express est possible mais l’effort n’est franchement pas le même que sur le domaine voisin… Des jours d’ouverture décalées n’offrent vraiment pas une possibilité de faire du VTT en toute liberté…

Les 3 Vallées : les stations CDA proposent une ouverture minimum mais suffisante pour relier les vallées des Belleville et la vallée de Méribel. Les autres opérateurs privés (S3V/SETAM) ne font pas mieux. Val Thorens avec la SETAM n’ouvre quasiment rien à part l’accès au panorama de Caron, mais qui veut faire du VTT à 2300m dans un décor minéral et des températures guères estivales…

(Haute Savoie ) Grand Massif : Depuis cet été, la commune de Samoëns a trouvé un accord avec la CDA pour ouvrir la télécabine du Grand Massif Express qui relie la Vallée et ainsi donné un envol inespéré du VTT sur le domaine… Mais la concurrence reste très forte avec les PDS pour arriver à l’équilibre économique, cependant il est possible de faire un beau parcours depuis Samoëns Village jusque Flaine par les remontées et sans trop de dénivelé positif. L’effort doit être porté sur les pistes VTT.

Un point rapide sur les autres stations en France

Les 7 Laux : à la grande surprise de tous, les 7 Laux n’arrive pas à trouver l’équilibre et a été obligée de fermer une remontée permettant la liaison entre les stations. Il reste ainsi uniquement un télésiège depuis Prapoutel ouvert en juillet et août, contrairement à l’ouverture 2008 de la télécabine Grand Cerf de juin à octobre…

Les 2 Alpes est l’exception qui confirme la règle. Malgré une offre impressionnante de 3200m à 1000m, Deux Alpes Loisirs arrive à peine l’équilibre. Le coup de pouce provient du ski d’été avec une clientèle jeune et sportive.

Valloire : la station/village a comme atout le col du Galibier. Par conséquent, l'été la fréquentation est très bonne. La SEM VALLOIRE ouvre la télécabine du Crêt de la Brive (tous les jours de la saison d'été) en plus du télésiège du lac de la vieille (avec une fermeture hebdomaire)

En dehors des ces trois stations, il n’y a pas d’autres offres aussi complètes et riches.
Juste quelques remontées sont ouvertes éventuellement en alternance…
Le Bilan n’est donc pas aussi glorieux, seul les PDS tire véritablement leur épingle du jeu. Opérateur privé ou pas, le bilan est le même pour tous.

Arrivé à l’équilibre économique n’est pas aussi facile que cela, une remontée coûte très cher à l’entretien. Il faut penser également aux personnels de maintenances ou éventuels pannes et mise en œuvre d’évacuation qui nécessite de nombreuses personnes.

Ouvrir une remontée sans aucune piste ne présente aucun intérêt, si en plus elle ne permet pas de desservir de sentiers de randonnées convenables. (Se promener sous des pylônes n’est pas une motivation !)
Il est clair que c’est dans l’intérêt de tous de développer une offre VTT, c’est un cercle entre les remontées, les hébergeurs, commerçants, … Les communes doivent solliciter leur opérateur de remontée mécanique et trouver des consensus pour arriver à créer ce « cercle »